Traitements lasers esthétiques

Il existe aujourd’hui, grâce à l’avancée de la technologie médicale, différents lasers capables de traiter la peau de façon sûre et efficace. Un programme personnalisé est établi pour chaque patient: photo-rajeunissement, effacement des rides et ridules, traitement laser vasculaire, réparation des lésions ou imperfections tel que l’acne, les tâches brunes, les verrues, mais aussi l’épilation laser.

Types de lasers présents au cabinet :

Tous les types de peaux sont traités grâce à des Lasers médicaux homologués différents:

Pour les peaux claires

  • Laser Alexandrite Long Pulse Candela (Laser Américain, Boston)
  • Laser Alexandrite Hyper Pulse Wavelight (Laser Allemand)

Indication : épilation, taches pigmentaires

Pour les peaux foncées

  • Laser Nd :Yag Longpulse Candela (Laser Américain, Boston).

Indication : épilation, couperose, varicosités, tache rouge rubis, verrues planes, skintightning, acné.

Résultat avant et après traitement laser anti-âge

epilation-homme-barbe

 

Résultat avant et après traitement laser pigmentaire

epilation-homme-barbe

 

Résultat avant et après traitement laser vasculaire

epilation-homme-barbe

 

Résultat avant et après traitement laser vasculaire

epilation-homme-barbe

 

Effets indésirables et précautions liées aux traitements lasers

 

  1. La stimulation
    C’est une repousse paradoxale par stimulation c’est-à-dire que sur une zone traitée il pousse encore plus de poils après le traitement! Certaines zones sont plus à risque que d’autres : le visage, la face haute et latérale externe des cuisses, les épaules (zone des deltoïdes) et le haut du dos. C’est pour cela que nous déconseillons de traiter ces zones quand la personne a peu de poil. Attention, cette repousse paradoxale ne doit pas être confondue avec les repousses dues à un traitement mal conduit ou mal suivi. Un traitement mal conduit est un traitement de faible intensité, effectué chez une patiente sous influence hormonale inadéquate. Un traitement mal suivi est une irrégularité dans la périodicité des séances cela engendre des repousses de poils très fins sans amélioration de la densité.
  2. les poils « sentinelles »
    Attention à ces poils! Ce sont des poils solitaires qui sont soit intermédiaires (moyens) soit terminaux (gros) toujours foncés mais qui sont entourés de poils très fins (duvet) et claires. Ils attirent l’œil et on a tendance à vouloir les retirer à la pince à épiler. Erreur, il ne faut pas, car en les tirant, on prend les poils qui sont autour ce qui crée une stimulation. Là, il en repousse plus! De même au Laser et pire à l’IPL, un tir brûlera le brun et le duvet autour ce qui va stimuler ce duvet! La seule technique que nous proposons c’est l’épilation sélective à l’aiguille (épilation electrique) en faisant très attention à ne pas prendre les poils du duvet qui entour ce poil « sentinelle ».
  3. Les brûlures
    Beaucoup de personnes semblent effrayées par les brûlures causées par le Laser. Il faut savoir que dans 99% des cas ces brûlures sont du premier degré donc superficielles donc totalement bénignes. Elles ne laisseront aucune séquelle! Pourquoi ? Parce que la mélanine, qui est la cible du Laser, se trouve à la surface de la peau (épiderme). Les brûlures graves surviennent dans deux cas :– Lorsque la séance a été très douloureuse mais que le médecin a persisté dans la poursuite du traitement au lieu de changer d’intensité.

    – Quand le patient n’a pas informé le médecin de l’excès de douleur ressenti soit par « courage » soit parce qu’il a été anesthésié… (Attention aux anesthésiants, la douleur est aussi un rempart à la brûlure !)

     

  4. « Allergie » au LASER
    Cela représente dans notre exercice 2 cas pour 1000. Il s’agit de manifestation « d’urticaire » rouge ou violacé prurigineuse (qui démangent) apparaissant avec quelques heures après traitement. Elles ont la forme du tir Laser généralement rondes. Elles nécessitent un traitement généralement par corticoïdes faibles et antihistaminiques. Ces lésions surviennent généralement chez des sujets aux antécédents de lucite estivale bénigne. Ces lésions ne contre indiquent pas la poursuite du traitement ce d’autant quelles se manifestent généralement lors de la première voir des deux premières séances. Il convient toutefois de baisser la fluence et de reprendre les séances uniquement quand les lésions ont totalement disparues.
  5. La grossesse et l’allaitement
    C’est la contre indication absolu au LASER. Aucune publication à ce jour ne fait état de problème lié à la grossesse toutefois nous nous permettons de vous recommander l’abstention devant toute femme enceinte ou allaitante voir même devant toutes femmes désirant à court terme un enfant.
  6. Les yeux doivent être protégés au maximum par les lunettes adéquates toute lésion oculaire ou intervention doit faire reporter la séance d’épilation LASER ou IPL. Prudence aussi chez les patients épileptiques.
  7. Les hématomes
    Lors du traitement des jambes chez les personnes ayant pris de l’aspirine ou équivalent on note l’apparition de micro hématomes diffus qui part en 5 à 10 jours. Donc éviter l’aspirine ou équivalent 10 jours avant et 10 jours après le traitement.
  8. Les taches hypo pigmentées (blanche) et les taches hyper pigmentées
    Les taches blanches et/ou brunes surviennent essentiellement chez les personnes bronzées, même peu bronzée. Donc Pas de soleil avant et après le traitement.