Les spécificités de l’épilation LASER chez la femme

5 séances en moyenne pour obtenir une épilation définitive. Un diagnostique personnalisé réalisé avec le médecin, permet d’évaluer, selon les zones et le type de poil, le nombre total de séance.

epilation-laser-feminine

Pour le visage

  1. La lèvre supérieure :
    Longtemps difficile à traiter avec les anciens LASER, elle ne pose plus trop de soucis aujourd’hui. Les poils sont très hormono sensibles. Prévoir 7 à 10 séances (le nombre de séances dépend de nombreux paramètres: voir l’article sur les généralités de la technique Laser). La zone sous le nez est un peu douloureuse.
  2. Les pattes :
    Les résultats sont plus nuancés; si chez certaines personnes elles disparaissent rapidement, chez d’autres, le nombre de séances est très important ce d’autant que les poils sont soit, tous clairs, soit mélangés à des poils clairs.
  3. Le menton : la réponse au traitement est généralement surtout si les poils sont gros et bruns. Compter une dizaine de séances.
    Les pommettes, la région sous mandibulaire, le cou et les joues sont les zones les plus résistantes au Laser mais aussi à l’épilation électrique. Souvent fins et clairs, ces poils sont aussi hormono-dépendants donc résistants par nature. Il ne faut les traiter que lorsque l’on est obligé c’est-à-dire quand ils sont gros et bruns. Dans le cas contraire, on peut assister à une repousse paradoxale par stimulation c’est-à-dire avoir plus de poils après qu’avant le traitement!… Donc la plus grande prudence s’impose.
  4. Le front: souvent demandé chez les femmes qui ont un petit front ou chez celles dont les limites sont disharmonieuses ; les résultats sont plutôt bons.
  5. La nuque :c’est une zone un peu douloureuse. Les résultats sont plutôt bons mais attention à ne pas descendre trop bas sur la nuque car le risque de stimulation est très important. Ne pas raser trop bas non plus avant le traitement sinon vous en aurez plus qu’avant!

Pour le corps

  1. Les aisselles, le maillot et les demi jambes (jambes anatomiques) :
    pas de soucis majeurs se sont des zones de prédilection. Noter que plus les poils sont clairs plus le nombre de séances augmente ! Le maillot (surtout la partie basse) et les chevilles sont assez sensibles. Possibilité d’anesthésie locale avec une crème anesthésiante (s »il n’y a pas de contre indication).
    Détail pratique : éviter les dessous foncés qui captent le Laser.
  2. Les bras, les avant-bras, les mains et les phalanges :
    le nombre de séances dépasse souvent 5 car les poils sont fins. Le coude résiste un peu.
    Le piège : dépasser le haut des bras, atteindre les épaules qui répondent très mal avec un risque majeur de repousse paradoxale !
  3. Le dos, le bas du dos : les résultats sont corrects avec un nombre de séances qui va de 3 à plus. Il persiste souvent une délimitation entre la zone traitée et le reste du duvet.
    Le haut du dos : nous déconseillons de le faire car les repousses paradoxales sont majeures donc nombre de séances supérieur à 10 !
  4. L’abdomen (le ventre) le thorax: les résultats sont très bons sur les deux zones bien que ce soient des zones à duvet, peut être est ce dû au fait que ce sont très souvent des personnes au poil très brun qui en font la demande. Les quelques patientes que nous avons traitées sont très satisfaites des résultats. Le nombre de séances est fluctuant de 4 à 8.
  5. le maillot, Le sillon inter fessier (SIF) : Le maillot ne pose pas de problème. Le traitement se fait en 3 à 5 séances régulières. La partie charnue du fessier est plus difficile en général car les poils sont plus fins mais les résultats sont bons en moyenne en 6 séances environ.
  6. Les jambes entières (membres inférieurs anatomiques) :
    les demi-jambes pas de soucis majeur. Noter une petite persistance classique face postéro-laterale externe au niveau des mollets car il y a souvent une petite hyperkératose pilaire. Le genou peut aussi être un peu résistant.
  7. Les cuisses :
    seule la partie antéro-latérale (souvent siège d’une hyperkératose pilaire) et postéro-latérale externe de la cuisse sont résistants. Sinon, il n’y a pas de soucis majeur en général. Le nombre de séances est de 5 à 9. Ne pas intervenir sur les zones stimulables s’il n’y a pas de nécessité!

Détails pratiques

Eviter les pantalons serrés ou les collants.
Sachez que tout traitement qu’il soit hormonal ou pas de même que certaines pathologies (maladie) sous-jacentes peuvent entraîner des difficultés, voir une impossibilité, de traitement donc un nombre de séances inconnu.

Spécificité des peaux foncées

Les peaux foncées peuvent être traitées par un laser spécial la plupart du temps il faut quelques séances de plus mais parfois le nombre de séance est inférieures à 5. Les résultats sont en moyenne excellents sur le corps. Le visage est plus long à traiter.

On distingue deux zones chez la femme:

  • le visage
  • Le reste du corps

Pourquoi: car le visage est constitué essentiellement de poils fins rarement très gros. Alors le nombre de séance est d’emblée supérieurs à 5.

Les zones d’épilation les plus demandées chez la femme

  1. la lèvre supérieure, les aisselles, le maillot et les « demi-jambes »
  2. Puis viennent :la ligne médiane sous l’ombilic, les cuisses (signalons que la face antérieurs des cuisses est la plus résistante donc plus de cinq séances en moyenne)
  3. les avant-bras dont il faut s’assurer qu’ils ne soit pas bronzés, les fessiers, et la nuque.

Cas particuliers

Il existe des cas demandant une vigilance particulière:

  • Notons que pour certaines patientes présentant un hirsutisme, avec apparition de poils dans la région péri aréolaire (autour du mamelons) ou encore sur le torse voir sur tout l’abdomen et le tiers inférieure du visage (ce qui est d’ailleurs souvent vécu comme traumatisant), une exploration hormonale s’impose.
  • Pour le dos, il convient de ne jamais raser et de n’intervenir sur cette zone que si l’on y est absolument obligé car c’est une zone qui est extrêmement résistante voir parfois on observe une densification de la pilosité en duvet très sombre très difficile à éradiquer : le nombre de séances est pour ce cas indéterminé.

De même notons que l’apparition récente et brutale de poils gros et colorés doit faire l’objet d’une consultation spécifique. D’ailleurs, le laseriste en épilation à un rôle dévolu liée à sa qualité de médecin: il se doit d’examiner, voir faire des examens, ou de faire examiner, toute patiente présentant une symptomatologie évocatrice.